James – Première Halloween Party

Pour Halloween, la nounou avait organisé une petite Halloween Party. Elle avait déguisé le Poussin en petit diable.

Elle a aussi fait sculpter aux enfants les fameuses citrouilles. Cela va de soi, le Poussin a regardé… et joué avec les graines…avant de s’en prendre à la pauvre citrouille.

Publicités

James – 10 mois

Fiou dites donc…un mois de plus !

James a donc 10 mois aujourd’hui.

Il y a à peu près deux semaines, il a commencé à ramper en arrière. Depuis quelques jours, il commence à ramper vraiment dans tous les sens. Et comme c’est un gros curieux, il va chercher à peu près tous les objets qu’il peut trouver sur son chemin ou à hauteur de ses mains. Et évidemment, ce qu’il préfère attraper, ce n’est pas ses jouets. C’est le fil de l’antenne, les vases decoratifs en verre près de la cheminée, le miroir de la chambre, les clés de la commode, les télécommandes, les téléphones, les livres de la bibliothèque, les chaussures bien sales, les bouteilles dans le casier à bouteilles.

C’est un fait, nous n’avons plus le choix, il va falloir avoir un appartement rangé en permanence…

Il s’éclate toujours dans son bain. Son nouveau jeu, c’est de faire rentrer la balle dans les tasses. Mais surtout de balancer tous les jouets hors de la baignoire, et d’aller voir où ils sont partis… J’ai toujours un peu peur qu’il tombe la tête la première dans la grande baignoire, donc je surveille de près.

Il aime les chansons et les livres. Il aime faire de la balançoire et du tobogan.

Son nouveau meilleur ami est un tigre blanc. Il rit dès qu’il le voit et lui tire les oreilles et les poils.

Il commence à a savoir taper dans ses mains et à faire au revoir.

Il lui arrive toujours de pousser de grands cris sans aucune raison (en particulier au restaurant, comme par hasard), mais ça commence à aller mieux.

Il n’a toujours deux dents. On voit 4 petites « poches » en haut avec des nouvelles dents toutes proches, mais toujours rien.

Il ne daigne plus boire l’eau au biberon. Maintenant, cest timbale ou rien. Les déjeuners et les diners deviennent un peu difficile et j’ai du mal à lui faire manger les purées de légumes. Les laitages et les compotes passent en revanche toujours comme une lettre à la poste.

Mais surtout il dort la nuit depuis à peu près trois semaines. Ou en tous cas, s’il se réveille, il se rendort tout seul. Ca fait du bien de dormir des nuits complètes. Le réveil à 6.00 est parfois un peu difficile, mais on ne va pas se plaindre non plus!

James – il « rampe » enfin

Après 9 mois passés à éviter la position ventrale par tous les moyens, James s’est finalement décidé à se mettre sur son ventre et à pousser sur ses bras…

Le résultat n’est pas forcément à hauteur de ses espérances puisqu’il s’écarte de ses jouets au lieu de se rapprocher et se demande bien pourquoi il est coincé dans un coin à un moment…

Mais nous sommes sur la bonne voie.

Nouveau défi

Patrick a mené a bien un nouveau défi la semaine dernière : un sprint triathlon.

Oui, il avait décidé ca comme ca…lors d’un petit trip sur la côte anglaise avec des amis pour retenter le kite surf, un de nos copains l’a convaincu de se joindre à lui pour un triathlon. Vous connaissez Patrick…il aime les défis. Il a donc mis au point en quelques semaines un plan d’attaque pour se préparer au triathlon;

Tout d’abord, il a pris des cours de crawl…eh oui, le crawl, ce n’était pas vraiment la discipline phare de Patrick. Il a donc pris deux cours, histoire qu’on lui corrige son mouvement, qu’on lui apprenne à battre des pieds efficacement (il etait un peu comme moi jusqu’ici : beaucoup d’eclaboussures pour une vitesse proche du sur place). Voilà pour la partie natation.

Pour la partie cyclisme : entrainement en salle de sports une ou deux fois; Barclay’s Bike (l’equivalent du Velib’) pour rentrer du bureau une ou deux fois. Retour à la maison de Victoria pour ramener son vélo de location pour l’évênement (oui, c’est de l’organisation un triathlon).

Pour la partie course : un peu de cardio en salle. D’un autre côté, vu qu’il avait  courru le marathon de NY il y a quelques années, il avait des bonnes bases.

Pour la mise en forme globale : burgers, pates, frites, indien, vin et biere.

Une très belle préparation donc de Monsieur pour ce defi improbable de dimanche dernier. Ceci dit, cette préparation a porté ses fruits puisque notre triathlète fétiche a fini l’épreuve en 1h29, ce qui est plus qu’honorable.

Apres une phase de concentration intense en famille, Patrick s’est jete a l’eau.

750m dans l’eau glacée du lac artificiel…oserais-je l’avouer…oui j’ose…à la brasse : 16 min 44

20 km de vélo… dont 500m en slip de bain puisque Monsieur avait oublie de le laisser son short au sortir du lac., lui faisant perdre 5 bonnes minutes à la transition. Heureusement j’étais dans les parages et Patrick a pu réparer cette erreur de style et pédaler / courir en short. Verdict : 43 min 34.

5 km de course a pied, avec un très beau sprint final il faut dire : 24 min 21.

Voilà…j’attends de savoir ce que sera le prochain défi de mon homme. Le plan ascenssion du Mont Blanc étant tombé à l’eau, on peut s’attendre à tout. J’ai ouie dire qu’il s’orienterait vers une course en open water…La suite au prochain épisode.

James – 9 mois

Voilà. depuis hier, James a passé plus de temps avec nous que dans mon ventre!

Monsieur a donc 9 mois. Quoi de neuf?

Il maîtrise bien la position assise. Il se retourne dans tous les sens, pose ses jouets d’un côté, va les chercher et les pause de l’autre et ainsi de suite. Ca peut durer trèèèès longtemps…

Il commence à se mettre sur le ventre (mieux vaut tard que tard) pour aller chercher les objets qu’il vient de jeter. Bien évidemment, il y a bien un moment où il est coincé sur le ventre, et là on le sait rapidement.

Ses jouets preferes sont ceux auxquels il n’a pas droit (comme le câble de l’antenne, les journaux qu’on n’a pas encore lus, les iphones…)

Il s’éclate dans son bain. Il a une petite balle avec une étoile qui tourne à l’intérieur dont il est tombé amoureux. Dès qu’il la voit, il s’empresse de la prendre dans ses mains et il la garde contre lui. Non, il ne fait rien avec. Il la garde juste sur son ventre, au cas où. Après, il prend les autres jouets et les met hors de la baignoire, pour ne garder que ça petite balle. C’est l’amour je vous dis!

Son vocabulaire s’étend (son intensité sonore aussi…).

Il se met à pleurer quand d’autres enfants crient ou pleurent à côté de lui.

Il mange toujours ses chaussettes. Mais on arrive à lui faire garder ses chaussures pendant plusieurs heures maintenant.

Il ne dort toujours pas la nuit. En ce moment, c’est un réveil deux ou trois fois par nuit. Dur, dur pour nous.

Le lait et l’eau, c’est plus son truc. Heureusement, les petits suisses sont là.

Il a toujours deux dents. Vu son comportement un peu difficile ces temps-ci, on se dit qu’il y en a d’autres qui arrivent, mais en fait, rien n’est moins sûr.

Mais surtout, il commence à se transformer en vrai p’tit mec…je vous laisse juger.

De retour

Je sais, je n’ai pas été bavarde ces derniers temps. Tout simplement parce que j’étais en VA-CAN-CES. Eh oui. C’est pas parce qu’on est en congé maternité qu’on ne peut pas prendre de vacances.

Parce que pour moi, être en congé maternité, c’est loin d’être des vacances. Ca n’a rien à voir. Personnellement, je trouve même que c’était moins fatigant de travailler que de m’occuper de James 🙂

Mais ouf, les vacances sont arrivées. J’ai commencé par 2 semaines en Bretagne avec mes parents. Patrick nous a rejoint la dernière semaine. Ensuite nous sommes partis en Vendée chez ses parents pour une semaine.

On devait rentrer à Londres tous les trois, mais Patrick m’a finalement proposé de retourner en Bretagne et a eu la gentillesse de passer son dernier après-midi de vacances pour me déposer au train à Rennes. J’en ai de la chance d’avoir une moitié aussi gentille! Bref, 10 jours de vacances en plus pour moi (et 10 nuits et un week-end « tranquille » à Londres pour Patrick).

Le temps a été plus que mitigé, mais ça m’a fait un bien fou de passer ces moments en famille. Déjà parce qu’on ne se voit pas très souvent et que ça fait du bien de retrouver tout le monde. Aussi parce que c’est bien agréable de pouvoir un peu se décharger du poussin quelques heures d’affilée.

James a donc eu l’occasion de voir ses grands-parents des deux côtés, ses oncles, sa tante, ses cousines, son arrière-grand-mère, son arrière-grand-père, son grand-oncle et sa grande-tante. Ca en fait du monde.

En un mois, James a également eu deux dents (on suppose que d’autres sont à venir très bientôt vu les litres de salive qui dégoulinent de sa bouche à longueur de journée, le nombre d’objets qu’il mort à pleines dents gencives, et son caractère parfois bien changeant).

Il s’est baigne dans la piscine.

Il a goûte au crabe, a l’artichaut et aux petits beurres.

Il babille bien maintenant et disserte parfaitement sur tous les sujets de l’actualité estivale (« bababa », « papapa », « dadada », « yiyiyi », « prfffffffffffffff » étant ses sujets de prédilection).

Il tient désormais bien assis, même si il continue parfois à tomber en arrière (ou à se jeter en arrière). En général il y a des coussins, mais il a eu quelques mauvaises surprises…il faut bien apprendre…

Il n’aime plus avoir de chapeau sur la tête et essaie toujours de l’enlever. Ca se termine parfois en pleurs quand il a le malheur de tirer une mèche de cheveux avec son chapeau…

Il déteste toujours être sur le ventre. 30 secondes doivent être son record absolu. Il essaie néanmoins d’aller chercher les jouets qu’il a lancé un peu loin. Courageux mais pas téméraire, après quelques chutes la tête la première et les bras le long du corps. Le 4 pattes n’est donc toujours pas d’actualité, ce qui me permet d’avoir l’esprit un peu plus tranquille quand je le laisse quelques instants.

Il a toujours bon appétit. Les trois étages sans ascenseur se font bien sentir (de même que le mois passé sans faire de sports, à boire des apéros et à manger des crêpes).

Bref, Monsieur à déjà huit mois et demi. Le temps passe vite.

7 mois

Le temps continue de filer. Monsieur se tient presque assis, déteste être sur le ventre et maîtrise (presque) le roule boule pour se remettre sur le cote ou sur le dos. Il maîtrise de plus en plus le ‘prfffffff’ et repeint de salive tout ce qui l’entoure. Il secoue ses jouets dans tous les sens et le jette au loin. Il a aussi compris comment faire passer sa tétine au dessus du tour de lit.