Archive for the ‘ Un peu d’air ’ Category

De retour

Je sais, je n’ai pas été bavarde ces derniers temps. Tout simplement parce que j’étais en VA-CAN-CES. Eh oui. C’est pas parce qu’on est en congé maternité qu’on ne peut pas prendre de vacances.

Parce que pour moi, être en congé maternité, c’est loin d’être des vacances. Ca n’a rien à voir. Personnellement, je trouve même que c’était moins fatigant de travailler que de m’occuper de James 🙂

Mais ouf, les vacances sont arrivées. J’ai commencé par 2 semaines en Bretagne avec mes parents. Patrick nous a rejoint la dernière semaine. Ensuite nous sommes partis en Vendée chez ses parents pour une semaine.

On devait rentrer à Londres tous les trois, mais Patrick m’a finalement proposé de retourner en Bretagne et a eu la gentillesse de passer son dernier après-midi de vacances pour me déposer au train à Rennes. J’en ai de la chance d’avoir une moitié aussi gentille! Bref, 10 jours de vacances en plus pour moi (et 10 nuits et un week-end « tranquille » à Londres pour Patrick).

Le temps a été plus que mitigé, mais ça m’a fait un bien fou de passer ces moments en famille. Déjà parce qu’on ne se voit pas très souvent et que ça fait du bien de retrouver tout le monde. Aussi parce que c’est bien agréable de pouvoir un peu se décharger du poussin quelques heures d’affilée.

James a donc eu l’occasion de voir ses grands-parents des deux côtés, ses oncles, sa tante, ses cousines, son arrière-grand-mère, son arrière-grand-père, son grand-oncle et sa grande-tante. Ca en fait du monde.

En un mois, James a également eu deux dents (on suppose que d’autres sont à venir très bientôt vu les litres de salive qui dégoulinent de sa bouche à longueur de journée, le nombre d’objets qu’il mort à pleines dents gencives, et son caractère parfois bien changeant).

Il s’est baigne dans la piscine.

Il a goûte au crabe, a l’artichaut et aux petits beurres.

Il babille bien maintenant et disserte parfaitement sur tous les sujets de l’actualité estivale (« bababa », « papapa », « dadada », « yiyiyi », « prfffffffffffffff » étant ses sujets de prédilection).

Il tient désormais bien assis, même si il continue parfois à tomber en arrière (ou à se jeter en arrière). En général il y a des coussins, mais il a eu quelques mauvaises surprises…il faut bien apprendre…

Il n’aime plus avoir de chapeau sur la tête et essaie toujours de l’enlever. Ca se termine parfois en pleurs quand il a le malheur de tirer une mèche de cheveux avec son chapeau…

Il déteste toujours être sur le ventre. 30 secondes doivent être son record absolu. Il essaie néanmoins d’aller chercher les jouets qu’il a lancé un peu loin. Courageux mais pas téméraire, après quelques chutes la tête la première et les bras le long du corps. Le 4 pattes n’est donc toujours pas d’actualité, ce qui me permet d’avoir l’esprit un peu plus tranquille quand je le laisse quelques instants.

Il a toujours bon appétit. Les trois étages sans ascenseur se font bien sentir (de même que le mois passé sans faire de sports, à boire des apéros et à manger des crêpes).

Bref, Monsieur à déjà huit mois et demi. Le temps passe vite.

Week-end en Bretagne

Voilà, c’est fait. Nous avons testé l’abandon du Poussin. Bon, OK, je vous vois venir avec vos gros sabots. On ne l’a pas vraiment abandonné, le poussin. On l’a laissé à mes parents…

Bah oui. On avait été invité à un petit week-end entre amis en Bretagne. Donc on s’est dit que ce serait sympa de rejoindre toutes ces personnes qu’on n’avait pas vues depuis longtemps. Et comme c’était un week-end sans enfant, on devait se résoudre à abandonner James.

On a fait ça dans les meilleures conditions je dois dire. Mes parents sont arrivés quelques jours avant notre départ, ce qui a permis à tout le petit monde de refaire connaissance et de se réhabituer les uns aux autres. Patrick et moi sommes partis le jeudi midi pour rentrer le lundi soir. 5 jours sans enfant! 5 jours sans mon petit pot de colle qui d’habitude ne me quitte que 3 heures par semaine, lorsque je le laisse à la babysitter pour mes heures de liberté hebdomadaire.

J’appréhendais donc un peu, même si je faisais une totale confiance à mes parents. Mais comme la plupart de mes amies m’avaient dit qu’elles avaient eu beaucoup de mal à laisser leur progéniture la première fois, même pour un week-end, je me disais que j’allais sûrement finir comme elles, la larme à l’oeil en quittant la maison. Et bien figurez-vous que pas du tout.

Nous sommes partis le coeur léger (et le bagage mince, merci Ryanair). Nous sommes arrivés en Bretagne le coeur léger. Nous avons passé un super week-end le coeur léger. Et nous sommes revenus fatigués (eh oui, 4 soirées sans enfants, dans une maison qui invite à l’apéro et aux diners prolongés, ça fatigue) et le coeur léger. Bon, j’appelais quand même tous les soirs pour prendre des nouvelles et savoir comment la journée s’était passée. Mais sinon, j’avoue que nous avons pris un malin plaisir à être sans enfant pendant quelques jours. Oui, nous devons être des parents indignes. Mais bon, pas d’horaires, pas de « combien de temps avant le prochain biberon? », pas de « il faudrait qu’il fasse une petite sieste quand même, ce serait bien », pas de « oulala, il faut rentrer, c’est l’heure du bain! », pas de babysitter à payer libérer. Et  la possibilité de se réveiller et de se lever parce qu’ON l’a décidé…Y a pas à dire, ce sont de vraies vacances. Et même si on a bien fait la fête et tiré un peu sur la corde, nous sommes rentrés l’esprit reposé (et le coeur léger bien sûr…).

Et on l’avoue, on était déçus que James soit déjà couché quand on a passé la porte de notre chez-nous. Mais après une (courte) nuit, nous étions bien content de le serrer dans nos bras. Lui en revanche, c’est limite s’il ne se demandait pas qui on était…

Printemps

Une fois de plus, nous avons droit à un temps splendide pour le printemps. Et les beaux jours à Londres sont toujours un pur bonheur. Comme on habite à à peu près 5 minutes à pied de Regent’s Park, c’est l’idéal. A nous la verdure, les pic-nics à foisons.

Pour James, on le couvre de crème solaire et on lui met ses plus beaux chapeaux, qui deviennent allègrement trop petits au fil des jours. On a également testé les lunettes de soleil pour lui protéger ses petits yeux fragiles… sans grand succès. Elles tiennent à peu près dix secondes sur son nez grec avant qu’elles ne tombent et que James se fasse un plaisir de les manger.

Monsieur a également testé le gazon. Première fois avec les pieds dans l’herbe.

Observation des fleurs et des arbres en fleurs avec son papa qui lui donne des cours de botanique avancée (‘ça, c’est un arbre’, ‘ça c’est une feuille’, ‘ça c’est une fleur’).

Bref que du bonheur. Pour les parents, mise au vert et bronzage. On a presque l’impression de partir à la campagne.

Dubai Shark Diving

Nous tentons de devenir realisateurs. Petit souvenir de Dubai, l’hiver dernier.

Parce que je le vaux bien

Pour mon anniversaire, on m’avait offert un bon pour un massage de 85 minutes. Mais avec un enfant, ça devient tout de suite plus compliqué de se faire un spa… c’est là que mes amies ont eu le nez creux. Elles m’ont non seulement offert un massage dans un spa bien sympathique, mais ce spa bien sympathique prend également en charge votre enfant pendant votre soin.

Grosso modo, vous arrivez là-bas votre enfant sous le bras, vous remplissez une petite fiche le concernant (nom, allergies, repas qu’il prend, jouet préféré, méthode préférée pour le calmer (si seulement je savais…)…) et vous descendez vous faire papouiller pendant que de charmantes jeunes filles s’occupent de lui!

Bref, une heure et demie rien que pour soi…pas de pleurs (ou si pleurs il y a, on ne les entend pas…), pas de stress. Une heure et demie pour … ne penser a rien! Et bien laissez moi vous dire que j’en suis ressortie avec une énergie nouvelle, toute huilée et relaxée, prête a récuperer le petit monstre (qui évidemment a été sage comme une image et a dormi pendant deux heures dans sa poussette…y a pas de justice!).

Bref, avis aux amatrices:

Savana Urban Spa
45 Hereford Rd

Westbourne Grove
London W2 5AH
020 7229 8300

New Forest

En bons babymooners que nous sommes, nous avons pris quelque jours de vacances avant l’arrivée du petit poussin. Comme je ne peux pas vraiment aller trop loin, nous avons abandonné l’idée des Cornouailles et d’Edimbourg et nous nous sommes rabattus sur New Forest.

New Forest, c’est à une heure et demi de voiture au Sud-Ouest de Londres. Nous y avons passé 2 jours, dans un hotel spa bien sympathique, le New Park Manor Hotel and Spa.

Au menu, ballades dans la forêt et rencontre avec poneys sauvages, biches et cochons moins sauvages,

ballade au bord de la mer (30 minutes de route de notre hôtel),

bonne bouffe,

et relaxation.

Un très bon break de deux jours. Parfait pour décompresser et se ressourcer.

La montagne, ça vous gagne

Ahhhh la Suisse. Ses montagnes, son soleil, ses plats diététiques…

Nous sommes allés passer 4 jours a Villars sur Ollon, dans le chalet de La famille de Brice et Djamila.
Départ tôt du bureau, direction Heathrow, avion direct jusqu’à Genève, location de voiture chez ces filous d’ avis, 1h15 de route, et paf, a nous les sommets pour 3-4 jours entre amis.

Bon je raconte quand meme notre exerience chez ces filous d’ avis, histoire que vous ne vous fassiez pas avoir comme des bleus nous. Après avoir compare tous les sites de location de voiture ouverts a 22.30 a l’aéroport de Genève, Avis était nettement moins cher. Nous avons donc réserve une 5 portes type Polo (c’est important pour la suite de l’hisoire). Arrives chez Avis et après une bonne demie-heure de queue (ils devaient vraiment être moins cher…) :

   Avis : « Ah vous avez une reservation américaine ? »

   Nous : « Ah bon ? »

   Avis : « Oui, et vous n’avez pas d’assurance du tout. Elle est en general prise en charge par les cartes de credit americaines, mais comme vous avez une carte anglaise, vous n’avez a priori pas d’assurance voiture. Vous en voulez une ?

   Nous (comme on sait qu’on n’est pas des Fangios sur glace): « oh oui, c’est plus sur »

   Avis: « ah bah oui, les reservations americaines ça donne toujoours l’impression que c’est moins cher, mais en fin de compte pas du tout! »

   Nous: « eh oui…on le saura pour la prochaine fois! » Merci michel, on a bien compris

   Avis: « bon ce soir vous avez donc une Twingo. C’est une bonne petite voiture ça! »

   Nous: «euh… une Twingo 5 portes? »

   Avis: « ah non, une Twingo ça n a que 3 portes, mais c’est très spacieux vous allez voir »

   Nous: « oui on voit bien a quoi ressemble une Twingo. Mais on avait loue une 5 portes »

   Avis: « ah desole, vous avez reserve une categorie, pas un modele »

   Nous: « oui, mais on a reserve une categorie avec 5 portes. Vous comprenez, on rentre avec des enfants, ca va pas être pratique avec les sièges. » (hehe ça marche toujours le coup des enfants)

   Avis: « bon d’ accord, je vais vous upgrader. Je vous donne une Opel Agila. » (bingo)

   Nous: « parfait, c’est vraiment très gentil a vous » (en même temps, on avait réserve une 5 portes)

   Avis : « et surtout la prochaine fois, n’oubliez pas. N’allez pas sur www.avis.com mais sur www.avis.ch ! »

   Nous : « vous inquietez pas on y pensera la prochaine fois »

Bref on paye (aie) et on va donc récupérer la voiture. De l’extérieur de nuit dans un parking sombre, ça a l’air très bien. On ouvre le coffre pour mettre nos valises. Surprise, il peut contenir a peu près deux trousses de toilette. C’est pas grave on est deux, mais avec des skis ça va être sport.
On met la voiture en marche: le clignotant fait un bruit de jouet ridicule (et qui tape rapidement sur les nerfs), la boite de vitesse en plastique n’a pas l’air bien solide. La radio capte trois stations, qu’on n’entend pas quand on roule. On aurait peut être du louer une Twingo finalement.

Bref, nous arrivons chez Brice un peu tard et allons bien vite nous coucher pour être en forme sur nos skis.

Jeudi : location de skis, mais temps vraiment mitige: on ne voit pas a deux metres, ca ne sert a rien de se casser une jambe le premier jour. Nous rentrons vers 15.00.

A partir de vendredi, grand soleil, bonne neige, restos d’altitude pour gouter les specialites Suisses …a nous les tartiflettes, fondues, croutes au fromage et meringues a la creme. (oui on a le droit. on fait du sport toute la journee, et il fait froid, donc on brule les calories).

Le soir, tres bon restos ou petite charbonnade au chalet. Je dois avouer que Brice est le maitre de la mayonnaise. Je n’ai jamais vu personne faire un saladier entier de mayonnaise aussi vite.

Nous sommes repartis le dimanche sous un soleil radieux, completement deconnectes du boulot, la tete reposee, avec quelques kilos superflus.