Vicky Cristina Barcelona

Dimanche…toujours un bon jour pour aller au cinéma…Ca faisait un bon bout de temps que nous ne nous étions pas  retrouvés tapis dans l’ombre d’une salle du septième art. Bon, on n’avait pas envie non plus d’arpenter les rues donc nous sommes allés au plus, simple, la salle de cinéma la plus proche de chez nous. C’est un petit cinéma de quartier, avec deux salles seulement. Au choix, Vicky Cristina Barcelona, ou le deuxième volet du Che.

Et nous avons choisi d’aller voir un bon vieux Woody Allen. Pour vous donner  une idée de l’histoire, « Vicky et Cristina sont d’excellentes amies, avec des visions diamétralement opposées de l’amour : la première est une femme de raison, fiancée à un jeune homme respectable ; la seconde, une créature d’instincts, dénuée d’inhibitions et perpétuellement à la recherche de nouvelles expériences sexuelles et passionnelles.
Lorsque Judy et Mark, deux lointains parents de Vicky, offrent de les accueillir pour l’été à Barcelone, les deux amies acceptent avec joie : Vicky pour y consacrer les derniers mois de son célibat à la poursuite d’un master ; Cristina pour goûter un changement de décor et surmonter le traumatisme de sa dernière rupture.
Un soir, dans une galerie d’art, Cristina « flashe » pour le peintre Juan Antonio, bel homme à la sensualité provocante. Son intérêt redouble lorsque Judy lui murmure que Juan Antonio entretient une relation si orageuse avec son ex-femme, Maria Elena, qu’ils ont failli s’entre-tuer.
Plus tard, au restaurant, Juan Antonio aborde Vicky et Cristina avec une proposition des plus directes : s’envoler avec lui pour Oviedo, consacrer le week-end à explorer les beautés de la ville, à boire du bon vin et à faire l’amour. Vicky est horrifiée ; Cristina, ravie, la persuade de tenter l’aventure… »

Les acteurs sont tous très bons, en particulier Penelope Cruz (elle n’a pas gagné l’Oscar de la best supporting actress pour rien) et Rebeca Hall. D’accord, Scarlett Johansson joue bien aussi, mais je ne l’aime pas trop (on se demande pourquoi) donc bon …
Le film est traité en toute légèreté avec un humour si particulier à Woody Allen, si bien qu’on ressort du film le sourire aux lèvres, malgré un second degré qui pointe son nez. Bref, un bon moment. Néanmoins, le regarder en DVD peut très bien faire l’affaire (il me semble qu’il est déjà sorti en France d’ailleurs), ce qui en plus évite de se coltiner des voisins de siège qui se croient dans leur salon.

Pour la bande annonce, c’est là.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :