Et à la fin tout le monde meurt – Johanne Rigoulot

4ème de couv :
« On était bien ce soir, Manu et moi, sans les petites. Ca nous a surpris d’entendre sonner. Il faisait déjà nuit ; on n’attendait personne.
Manu est allé ouvrir pendant que je finissais de mettre la table. « Il reste de quoi manger pour un pauvre hère affamé ? »
J’ai tout posé en plan ; Cette voix, je l’aurais reconnue entre mille. Quand je suis arrivée dqns l’entrée, ils étaient l’un en face de l’autre. François simulait la joie d’être ici, sur le pas de notre porte. Manu, lui, déguisé en homme souriant, tentait de cacher sa peur.
Il avait un revenant devant lui. »

Mon avis

Pas mal du tout. Intéressant de voir la réaction d’une femme qui retrouve après 12 ans d’absence un homme qu’elle a profondément aimé.

Je vous laisse deviner si la fin du roman a un rapport avec le titre…

Prix Marie-Claire du premier roman.

Franchement, non – Mouaif – Bon – Très bon – A ne pas manquer

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :